COANA | Halte à la pensée unique
418
post-template-default,single,single-post,postid-418,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Halte à la pensée unique

A problème donné, il y a toujours plusieurs solutions…Là encore on voudrait passer de la complexité à la simplicité. Mais les réponses sont multiples…A force de vouloir simplifier on perd la richesse de la stimulation, du dialogue. Il n’y a pas de réponse simple. Le témoignage bouleversant de Roland Castro, l’architecte-urbaniste, lors des journées BigBang du Figaro nous invite à penser autrement. Ainsi, il nous rappelle que dans cette déferlante du réaménagement de l’espace via le concept de « smart city », il y a city ! Et on oublie qu’une ville, c’est de la vie avec des gens… Que face à l’IA, il cite Rabelais « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Et que l’air de la nouvelle ville doit continuer à rendre libre !
Et si nous acceptions un peu de déraison dans la logique des algorithmes, juste pour voir…C’est sans doute la grande leçon de la période. Difficile de prévoir puisque demain ne s’inscrit pas dans le prolongement d’hier. Macron a été élu contre l’avis de tous les experts…Les relations USA et Corée du Nord évoluent sans aucune logique…Chacun de nous peut apporter d’autres exemples édifiants…Et alors, comment on fait face à ces incohérences…1/ On se protège ! Face à des décisions incohérentes, il ne sert à rien de se culpabiliser ; la double peine n‘est pas nécessaire. 2/ On continue à proposer à agir à inventer, car demain est un nouveau jour…3 / On conserve ses valeurs et on avance.

No Comments

Post A Comment